Foire aux questions

RT 2012

Pour les extensions il y a 2 possibilités, soit cette extension est inférieur à 150m² et la surface créée ne dépasse pas 30% de la surface existante alors il suffit de réaliser une étude portant uniquement sur le bâti (calcul du Bbio uniquement). Dans le cas contraire l’extension est assujétie aux même règles que toute nouvelle construction c'est à dire :

  • Attestation RT 2012 lors du dépôt de PC
  • Test de perméabilité à l'air
  • Attestation fin de travaux

 

La réglementation thermique 2012 n'impose pas de réaliser 2 tests, cependant il est préférable d'effectuer un premier test lorsque le bâtiment est hors d'eau hors d'air (avant le second oeuvre). Ce premier test permettra de faire une recherche de fuite et de les corriger avant que la maison soit entièrement terminer. Cela permet d'éviter tout risque de non conformité.

 

Il est nécessaire de réaliser un test de perméabilité à l'air pour tout logement collectif ou individuel dont le permis de construire est déposé à partir du 1er janvier 2013.

 

Au moment de réaliser votre devis, il vous suffit de prendre l'option conseil. Nos thermiciens vous aiderons pour le choix des matériaux et des systèmes afin de vous garantir le niveau RT 2012.

 

Pour effectuer nos études, il est nécessaire de nous fournir, les plans de niveaux (avec les surfaces de chaques pièces), les plans de façades et coupes. La valeur de la SHON RT sauf si vous prenez l'option calcul de la SHON RT, et enfin de définir les différents matériaux & systèmes de votre projets (parpaing, laine minérale, radiateur...etc).

Non la direction départementale du territoire ou la préfecture sélectionne certains permis de construire au hasard. Et dans ce cas il sera nécessaire de fournir l'ensemble des pièces (plans, rapport de test d'étanchéité, étude thermique RT 2012). Dans le cas ou l'ensemble n'est pas respecté, la maison sera non conforme.

La SHON-RT s'obtient à partir de la surface hors œuvre brute du bâtiment (égale à la somme des surfaces de plancher de chaque niveau du bâtiment), après déduction :
a) Des surfaces de plancher hors œuvre des combles et des sous-sols non aménageables ou non aménagés pour l'habitation ou pour des activités à caractère professionnel, artisanal, industriel ou commercial ;
b) Des surfaces de plancher hors œuvre des toitures-terrasses, des balcons, des loggias, des vérandas non chauffées, ainsi que des surfaces non closes situées au rez-de-chaussée ou à des niveaux supérieurs ;
c) Des surfaces de plancher hors œuvre des bâtiments ou des parties de bâtiment aménagés en vue du stationnement des véhicules ;
d) Dans les exploitations agricoles, des surfaces de plancher des serres de production, des locaux destinés à abriter les récoltes, à héberger les animaux, à ranger et à entretenir le matériel agricole, des locaux de production et de stockage des produits à usage agricole, des locaux de transformation et de conditionnement des produits provenant de l'exploitation.
Concernant le a) ci-dessus, les surfaces de plancher des locaux ou parties de locaux situées en combles ou en sous-sols qui correspondent à des hauteurs sous toiture ou sous plafond inférieures à 1,80 m sont considérées comme non aménageables, et donc non comprises dans la SHON-RT.

Nous vous garantissons une restitution de l'étude sous 10 jours ouvrable maximum mais vous pouvez selectionner l'option remise de l'étude sous 48h.

La réglementation thermique n'impose pas de type d'isolant (laine minérale, polystyrène...) ou de mode constructif (ossature bois, parpaing, brique...etc) cependant il est nécessaire de ne pas dépasser le Bbiomax (caractérisant les besoins bioclimatique maximale) ainsi que le Cepmax (caractérisant la consommation maximale d'énergie primaire). Il n'est donc pas possible de faire ce que l'on veut?

Le Cep représente la consommation en énergie primaire par m² d'un bâtiment. Une source d’énergie primaire est une forme d’énergie disponible dans la nature avant toute transformation. Si elle n’est pas utilisable directement, elle doit être transformée en une source d’énergie secondaire pour être mise en œuvre. Cela ne correspond donc pas aux consommations que vous pouvez voir sur vos facture de gaz et d’électricité.

Vous n'avez pas trouvé votre réponse ? contactez-nous